L’organisation souhaite une JMJ plus durable et plus inclusive

> Actualités > L’organisation souhaite une JMJ plus durable et plus inclusive

Les organisateurs des JMJ Lisbonne 2023 souhaitent que l’événement de l’année prochaine soit une JMJ plus durable et plus inclusive dans notre pays.

Le Comité Local d’Organisation, notamment son Bureau du Dialogue et de la Proximité, travaille sur plusieurs aspects de la préparation de la JMJ afin qu’elle soit une rencontre plus durable et inclusive.

Le rassemblement à Lisbonne de plusieurs milliers de jeunes pendant plusieurs jours entraîne plusieurs défis auxquels l’organisation veut répondre. À la lumière des documents Laudato si’ et Fratelli tutti, le comité local d’organisation (COL) de cette journée travaille depuis le début en accordant une attention particulière à “l’inclusion des personnes handicapées” et à “la durabilité environnementale”.

La première action a été la création d’une lettre d’engagement de l’organisation dans laquelle elle s’engage à ce que la durabilité soit une préoccupation centrale de cette journée. “Cette lettre est très importante, non seulement en tant que déclaration d’intention, mais aussi parce que, signée par chacun des pèlerins, des volontaires et des partenaires, elle donnera une cohérence à la durabilité réelle de la Journée”, explique Carmo Diniz, directeur du Bureau du dialogue et de la proximité du Conseil.

La JMJ Lisbonne 2023 travaille sur ces questions dans plusieurs domaines, notamment dans la formation des volontaires et la sensibilisation générale, a-t-elle expliqué au portail d’information Sociedade Ponto Verde, une entité qui gère et promeut la sélection, la collecte et le recyclage des emballages au Portugal.

L’organisation a déjà dévoilé certaines mesures concrètes. Avec le soutien de la Sociedade Ponto Verde, environ 400 écopoints supplémentaires seront disponibles dans les diocèses de Lisbonne, Santarém et Setúbal qui accueilleront les pèlerins du 1er au 6 août 2023. Une initiative mondiale est également en cours pour planter des arbres dédiés aux JMJ Lisbonne 2023, dans le but de “compenser une partie de l’empreinte environnementale générée par l’ensemble des activités”.

“La journée a effectivement un impact négatif potentiel car nous sommes très nombreux”. “Mais – explique Francisca Gusmão, volontaire du Bureau du dialogue et de la proximité, – il a aussi le potentiel d’avoir un impact positif très important, aussi parce que nous sommes très nombreux. Je pense que c’est aussi la raison pour laquelle nous devons présenter la durabilité dans toutes ses dimensions – non seulement environnementales, mais aussi sociales et économiques – à un public aussi large.” “Nous avons une fenêtre pour parler à beaucoup de gens, beaucoup de jeunes, dont nous devons profiter”, souligne le jeune volontaire.

Related Posts